TEST / iPad Pro d’Apple

par samedi, 21 novembre 2015 0 Permalink 10
J’ai dernièrement eu l’occasion de tester le nouvel iPad Pro grâce à mes amis de chez Mac4Ever. Etant, à la base, graphiste et illustrateur, il était intéressant pour moi de tester ce nouveau produit d’Apple en tant que tablette graphique et la comparer à une Wacom Cintiq, par exemple. Mais aussi, dans le cadre de mes activités professionnelles entrepreneuriales, l’utilisation de l’iPad Pro peut également s’avérer un outil intéressant et complémentaire lors de la présentation de mes projets, sociétés, travaux ou encore le fait de retravailler certains documents avec mes partenaires ou clients directement sur la tablette à l’aide du stylet. 
Alors, l’iPad Pro c’est beau?
A première vue, rien de bien choquant ; on reconnaît immédiatement le design puisqu’il s’agit d’une version agrandie de l’iPad, à quelques petits détails près. Ce qui marque, par contre, c’est sa taille. On est face à un écran aussi grand que celui d’un MacBookPro 13’’ et il est évident que son utilisation ne sera pas la même qu’un iPad mini par exemple. La version testée comportait la coque de protection Apple qui permet de la poser de plusieurs manières selon l’utilité. On peut ainsi l’utiliser à plat, légèrement incliné – pratique pour dessiner par exemple – ou carrément levé ; ce qui dans ce cas précis est utile en raison de la taille de son écran. Il servira ainsi aisément comme écran pour vos soirées « Netflix & Chill« … hum hum… 😉
iPad Pro
Alors, l’iPad Pro c’est bien?

Lors de mon test, j’ai pu utiliser l’application Paper by FiftyThree qui permet de faire des illustrations et des croquis, entre autres utilisations. Pour ma part, j’étais curieux de tester le nouveau stylet, sa prise en main, sa réactivité. Avant tout, il est important de noter, surtout pour les néophytes, que la Wacom permet d’agir en tant que second écran de votre PC/Mac et ainsi utiliser la dernière version de Photoshop ; vous bénéficiez ainsi d’un outil performant en plus d’un soft qui surpasse largement le potentiel de la plupart des applications pour iPad. Ainsi, la comparaison entre un iPad Pro et une Wacom se fera exclusivement sur l’outil en tant que tel et non sur les applications.

Pour en revenir au test, étant en possession d’une (vieille) tablette Wacom Cintiq 12wx que j’utilisais essentiellement pour les illustrations, j’étais donc en mesure de comparer ces deux outils. Bien entendu, la version actuelle de l’iPad Pro ne pourra jamais rivaliser avec une tablette Cintiq puisque les finitions ne sont pas identiques en raison de leur utilisation respective. Une Cintiq servira exclusivement au dessin alors qu’un iPad… reste un outil multimédia!

Par exemple, l’écran de l’iPad Pro est une sorte de « vitre », comme ce que vous connaissez déjà avec les versions antérieures des iPad ou des iPhone alors que l’écran des Wacom apporte un côté plus rugueux, une sensibilité différente, davantage proche du papier. On se retrouve donc, parfois, à avoir une sensation de glisse sur l’écran de l’iPad Pro qui peut désarçonner à prime abord. Il est néanmoins intéressant de noter que la luminosité de l’écran apporte à mon sens un réel plus. En terme de réactivité, là encore, il n’y a pas vraiment de comparaison possible. Bien que je sois très agréablement surpris par la réactivité de l’iPad Pro puisqu’on ne sent pratiquement pas de latence, lorsque l’on reprend en main une Wacom, la différence est belle et bien présente.

Mais le principal problème n’est pas là ; dès que l’on pose la main sur l’écran, il y a des risques qu’il y ait des traits dessinés par votre main tant que la pointe du stylet n’est pas posé sur l’écran. Il devient donc primordial, pour une utilisation de dessin, d’avoir un gant ; ce qui se fait aussi avec les Wacom, selon le modèle. Enfin, et il s’agit là du principal point noir, le stylet est clairement trop « simple ». D’un point de vue purement design, il s’agit d’un bel objet épuré, minimaliste, qui s’intégrera parfaitement bien à un iPad. Toutefois, ce qui m’a énormément gêné est le fait qu’il n’y ait pas de « grip ». Le grip permet aux doigts de parfaitement tenir en main le stylet comme c’est le cas sur les Wacom par exemple. De plus, le stylet me paraît excessivement long et, le fait qu’il n’y ait pas de grip, apporte au départ un sentiment d’inconfort lors de sa prise en main.

Enfin, aucun système n’a été prévu pour tenir le stylet à l’iPad. Vous vous retrouverez donc avec un bel accessoire qui risque de se « promener » et donc de s’abimer dans votre sacoche.

iPad Pro - pencil
Alors, l’iPad Pro ça sert à quoi?

Au-delà d’une utilisation dite de dessin, mon intérêt pour ce nouvel iPad réside également dans le fait qu’il peut substituer un MacBook Air lors de réunions internes ou externes. La première utilisation qui me semble pertinente avec l’iPad Pro est le fait de pouvoir directement écrire sur les documents, les croquis ou autres schémas, à l’aide du stylet. Bien entendu, cela était déjà présent sur les précédentes versions des iPad. Toutefois, en raison de leur taille, il était impossible de se mettre à trois ou quatre autour de l’iPad et y apporter des modifications et annotations en temps réel.

D’après ce que j’ai pu tester de l’iPad Pro, en raison de sa taille, il est parfaitement concevable de le poser à plat sur une table et se retrouver en petit comité autour avec la possibilité que chacun utilise le stylet pour y aller de son petit commentaire ou annotation. Autre point intéressant est le fait de pouvoir l’utiliser pour des présentations clients/prospects sans pour autant utiliser un projecteur. En raison de sa taille, la lisibilité des documents présentés s’en retrouve nettement amélioré en comparaison avec les versions précédentes.

On peut donc aisément envisager d’emporter l’iPad Pro au lieu d’un MacBook Air lors de meetings et directement travailler dessus avec le stylet… pardon! Appelez-le « Apple pencil« !

iPad Pro
Bon, l’iPad Pro comment alors?

Après l’avoir utilisé, je considère l’iPad Pro davantage comme un accessoire complémentaire à ma chaine de production/opération plutôt qu’un réel outil de travail comme le peut être le MacBook Pro ou une Wacom pour la partie illustration. Dans mon cas, je l’imagine parfaitement en tant que complément aux supports actuels utilisés. Je dispose toujours, à portée de main, d’un moleskine pour y annoter mes idées mais aussi les informations et croquis recueillis lors de mes rendez-vous. Toutefois, au lieu du MacBook Pro, je pense qu’il serait pertinent d’intégrer l’iPad Pro pour tout ce qui concerne les présentations, portfolio, maquettes, retouches de croquis/illustrations en interne et externe, les brainstormings et j’en passe.

En résumé, les utilisateurs de produits Apple adopteront certainement ce produit pour une utilisation professionnelle. Pour les autres qui ne sont pas spécialement habitués ou attirés par les produits Apple, le prix risque clairement de les dissuader…

Test Mac4Ever

Mac4Ever, qui m’a fait tester l’iPad Pro, a demandé l’avis d’autres personnes utilisant les tablettes graphiques (surtout Wacom) et vous pouvez retrouver la vidéo juste dessous.

www.apple.com

Pour en savoir plus sur l'iPad Pro

www.mac4ever.com

Retrouvez le dossier de Mac4Ever

No Comments Yet.

Laisser un commentaire