#RTSmondial : Suisse-France, le match des twittos !

par mardi, 8 juillet 2014 0 Permalink 11

Suisse-France! Le derby éternel! Le match qu’aucun des deux pays ne souhaite perdre et ce, quel que soit le sport… Prenons le tennis : avec les 3ème et 4ème joueurs mondiaux dans nos rangs (Suisse), nous partons largement favoris si un match en Coupe Davis a lieu. Prenons le hockey-sur-glace : avec notre ribambelle de joueurs NHL et notre championnat parmi les plus compétitifs d’Europe, nous partons également favoris si nous affrontons la France lors d’un match de Coupe du Monde ou d’Europe (voir même au JO) de Hockey! Mais au foot, l’histoire est tout autre…

Le 20 juin dernier, à l’occasion du match de football opposant la Suisse à la France (Coupe du Monde 2014), j’ai eu la chance de participer à l’événement qu’avait mis sur pied la RTS (Radio Télévision Suisse). Le concept était clair : 11 twittos français affrontaient 11 twittos suisses à coup de tweets. Pour ma part, j’étais bien entendu dans le camp de la Suisse et représentais Shaqiri – oui, j’ai oublié de le mentionner, chaque twittos représentait un joueur sur le terrain – le meilleur joueur suisse (ou en tout cas, sensé l’être).

Une fois parti très en avance de Lausanne (histoire d’être sûr d’éviter les embouteillages), une place de parc trouvée pour ma voiture (gracieusement cédée par le patron d’un restaurant indien qui a certainement dû avoir de la peine en me voyant tourner plusieurs fois désespérément dans le coin pendant 45minutes pour trouver une place de parc), me voilà fin prêt à démontrer qu’en Suisse, nous aussi on sait manier nos pouces et tweeter! Oui mais… avant cela, la RTS avait bien préparé l’événement et nous avait concocté un petit pack surprise : un maillot du pays pour chaque twittos! Classe non?

Il reste quelques minutes avant le match ; le patron des sports de la RTS, Massimo Lorenzi, et son patron à lui (et donc de la RTS), Gilles Marchand, nous accueille chaleureusement. J’en profite d’ailleurs pour faire un petit selfie en leur compagnie. IMG_7135

Nous commençons à nous chambrer et Alberto Montesissa, journaliste sport à la RTS et arbitre du match des twittos, prend la parole en live durant l’émission qui précède le match. Nous y sommes le match est quasiment lancé! Chacun de nous est fin prêt sur son smartphone, tablette ou encore portable!

C’est alors que retentissent les hymnes nationaux de chaque équipe. Bon, on va pas se cacher, pour les suisses, chanter l’hymne national, ça n’est pas super facile : il peut être chanté en trois langues et les paroles ne sont pas très entrainantes. Autant dire qu’il a été légèrement fredonné dans les studios de la RTS. Par contre, quand l’hymne français s’est mis à résonner, là ce fut une toute autre histoire…

Bon, sur ce coup, la France est largement meilleure… pas grave! Le vrai match débute maintenant… mais ne durera pas très longtemps! Après une mi-temps, les français peuvent entonner leur fameux chant (« Et un, et deux, et trois zéros! ») et nous, dépités, avons du mal à co-habiter avec les twittos français qui n’arrêtent pas de nous chambrer! Alors quand arrive la 73ème minute, et le cinquième but français, là, on vit carrément un cauchemar!

Bon, là encore, la France est meilleure que nous et nous écrase littéralement! Du coup, en quoi, nous les suisses, avons été meilleurs que les français? Et bien… dans les tweets! Bien que les twittos français aient été très inspirés, nous avons eu, dans l’équipe des twittos suisses, certains tweets qui ont été retweetés plusieurs centaines de fois, voir certains tweets ont carément été repris dans les médias!



Au final, et malgré la (lourde) défaite, cette opération mise sur pied par la RTS a été un réel succès. Elle a permis de vivre ce match très attendue d’une manière inédit sur le fameux « second écran ». Et plus de cela, j’ai pu faire de belles rencontres comme Nicolas Catard, Christophe Ramel ou encore Ronan Boussicaud. rencontreTwittosSUIFRA-01

Retrouvez quelques photos réalisées par la RTS et, si vous le souhaitez, vous pouvez revivre le résumé de cet événement sur storify.

No Comments Yet.

Laisser un commentaire